ange de Noël

Vous avez sûrement déjà remarqué qu’au mois de décembre beaucoup de gens sont malades. C’est encore plus vrai pendant le temps des fêtes: « Pardon matante, on ira pas chez vous finalement, Renaud a attrapé la gastro… »

Ce n’est pas par hasard si tout le monde autour de vous (ou est-ce vous même!?!) semble avoir un rhume ou le nez qui coule. Ce n’est pas que la morve au nez qui augmente en décembre, je vois plus de douleurs au cou et au dos « urgentes » dans ce mois qu’à tout autre moment de l’année. Les hôpitaux sont pleins aussi. Qu’est-ce qui se passe?

Quand vous y pensez, c’est simple. C’est une combinaison de tout: on mange moins bien qu’à l’habitude (souvent depuis l’Halloween, dans le cas des enfants qui se gavent de sucreries dans lesquelles plusieurs adultes pigent allégrement), on a changé d’heure et il fait noir plus tôt, on manque de sommeil, on se couche plus tard, il fait frette, on prend un petit verre (ou plusieurs) plus souvent, on a des partys, on coure à gauche et à droite pour le magasinage et toutes sortes de commissions, on a plus de stress financier et familial, les gens autour de nous semblent encore plus fous qu’à l’habitude, etc. Ajoutez ce que vous voulez à ma liste. L’important, c’est que vous voyiez que toutes ces choses sont une combinaison gagnante pour diminuer vos réserves santé et devenir malade.

Mais vous ne voulez pas faire comme tout le monde, j’imagine. Vous voulez avoir un super temps des fêtes où vous profitez pleinement de la vie… Tout en restant en santé. C’est possible ? Bien sûr. Voici comment.

La meilleure manière, c’est de garder le plus possible vos bonnes habitudes, même si vous faites d’autres excès. Avez-vous remarqué combien dans tout ce brouhaha, il est facile de laisser tomber ce qu’on fait de bien pour soi toute l’année?

Par exemple, vous savez que vous allez manger du sucré et du gras en masse, et peut-être même boire un excès de punch de Noël. Vous le savez, c’est pareil à chaque année. Alors quand vous n’êtes pas en train de profiter de l’abondance gastronomique des Fêtes, assurez-vous de continuer vos bonnes habitudes: manger de bons produits sains et frais, boire de l’eau en masse, faire votre yoga, votre routine d’étirement, votre cardio, vos soins chiro V3, etc. Vous savez que vous avez un party et que vous allez vous coucher tard? Planifiez aussi la récupération, peut-être une sieste de 30 minutes bien placée ou de la méditation ou aller prendre une marche dehors pour sortir le stress…

Personnellement, quand les Fêtes approchent, je porte encore plus attention que d’habitude à ce que je fais de bien le reste de l’année, car je veux profiter au maximum de ce que ce mois magique peut m’offrir. À titre d’exemple, voici des choses que vous pourriez adopter.

Je me confie: j’adore le dessert. Je réussis à me contrôler pas mal toute l’année, mais quand j’arrive devant la montagne de gâteries que ma grand-mère a préparé avec amour… j’ai les jambes molles. Juste à y penser, je salive. C’est SÛR que je vais manger un peu de tout ça. Une année sans bûche de Noël au chocolat de grand-maman Margo, c’est pas normal! Alors je planifie en conséquence. Je vais probablement en manger deux assiettes. Être intelligent veut dire que d’ici là, je vais éviter les sucreries autant que possible. Je vais choisir mon péché, me rappelant que je pourrai me lâcher lousse dans la bûche sans culpabilité au party de famille, car j’aurai fait le nécessaire. Avant la date fatidique, j’aurai fait le plein de bonnes choses, fraîches et nourrissantes. Quand j’avalerai cette bûche de Noël aussi nourrissante pour la santé de mon corps qu’une vraie bûche en sapin, mon corps aura des réserves de bonnes choses sur lesquelles compter.

On peut manger aussi bien qu’on veut, c’est facile d’avoir des carences en certains nutriments, et c’est encore plus vrai l’hiver. Mon hygiène de vie inclut de l’omega 3, que je garde. J’y ajoute un surplus de vitamine C et D, des probiotiques, du zinc et du magnésium. Avec ça, j’ai d’excellents résultats.

Il fait frettttttte, mais l’air pur c’est capital. Alors quand je vais pelleter, j’en profite pour respirer à fond et apprécier. Ça ajoute à une routine d’exercice.

Et pour le stress, il est inévitable en décembre. À moins que vous n’ayez un valet qui fait vos achats et votre épicerie à votre place. Et même là, vous avez de la famille à voir et des choses à préparer. Donnez la chance à votre corps de relâcher. Moi, je prie et j’écris dans mon journal tout ce qui est beau dans ma vie. Mon arme secrète reste les soins chiropratiques V3. Avec eux, le stress coule sur mon dos plutôt que de ma tendre comme une corde.

Ce sont mes moyens et ils fonctionnent très bien pour moi. Quels sont les vôtres? Y avez-vous pensé? Que faites-vous de bien que vous pourriez continuer ou même faire un peu mieux, question de pouvoir prendre une bière de plus, tout en étant complètement à « l’abri des fêtes? »

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

logo-V3Chiropratique-granby

SUIVEZ-NOUS:          

Aller à la barre d’outils