Open/Close Menu L'excellence en Correction et Optimisation du NeuroDynamisme Vertébral

Qu’est-ce qu’un symptôme?

Un symptôme est la manière de votre corps de vous communiquer que:
1. Vous devez porter attention.
2. Vous devez faire un changement.

Pour la plupart des gens, les symptômes sont inquiétants. Pour eux, avoir un symptôme veut dire que quelque chose ne va pas. Si leur dos leur fait mal, ils regardent l’endroit qui fait mal et demandent “Qu’est-ce qui ne va pas ici? Qu’est-ce que j’ai ici?”

Toujours chercher “ce qui ne va pas” et tenter de le remettre à sa place, de l’améliorer ou de le rendre plus confortable afin de continuer à vivre comme avant donne rarement comme résultat une meilleure qualité de vie.  Au mieux, on revient à la vie qu’on avait avant d’avoir le symptôme… Celle qui l’a causé en premier lieu.

Qu’arriverait-il si, plutôt, on regardait les symptômes comme des indicateurs – comme des cadrans à aiguille sur un tableau de bord? Et que lorsque l’aiguille va dans le rouge, on utilisait cet indicateur pour découvrir où notre attention est vraiment demandée et quels changements sont nécessaires dans une ou plusieurs des catégories suivantes:

1. Nos comportements (ce qu’on fait, ce qu’on ne fait pas)
2. Nos perceptions (comment on voit les choses, ce sur quoi on focalise dans notre vie)
3. Notre structure (la façon qu’on a organisé notre vie, notre horaire; la façon dont on tient notre corps)

Dans ce cas, on pourrait effectuer les changement nécessaires et transformer notre vie pour le mieux.  Nos symptômes deviennent nos alliés et non nos ennemis. Notre corps est notre allié et non notre ennemi.

Huguette avait mal dans le dos depuis longtemps. Après avoir vu quelques médecins, allant du généraliste au physiâtre en passant par le chirugien-orthopédiste, elle s’est fait dire que ce qui n’allait pas dans son dos, c’est qu’elle avait de l’arthrose avancée, et qu’elle devait prendre des médicaments anti-douleur le reste de sa vie.

Ne souhaitant pas de médicaments, Huguette a consulté un chiropraticien traditionnel qui lui a dit qu’il s’agissait de vertèbres déplacées dans son dos. Après quelques traitement, c’était un peu mieux.

Elle a ensuite vu un ostéopathe massothérapeute qui lui a dit qu’il s’agissait d’un spasme musculaire. Travailler sur le spasme lui a fait un peu de bien.

Une collègue de travail l’a référée à Dr Stoycheff.

Effectivement, son examen a révélé plusieurs choses qui “n’allaient pas”. Oui, il y avait de l’arthrose, des spasmes musculaires et des vertèbres subluxées. Si nous l’avons certainement remarqué, ce n’est pas là que nous avons mis notre attention.

Il y avait d’autres régions de sa colonne vertébrale qui étaient très saines. C’est sur elles que nous avons donné notre attention. Notre souhait: ajouter de la vie, du dynamisme dans le système nerveux de Huguette pour qu’elle recommence à vivre.

Après un mois, Huguette se sentait à moitié mieux. Après deux mois, 90 % mieux. Après trois mois, elle nous a dit qu’elle était tannée d’être entourée de gens qui ne faisaient que comparer leurs bobos entre eux pour trouver qui était la “plus à plaindre”. Elle s’est trouvé un nouveau cercle d’amis, a entrepris du bénévolat. Elle est heureuse et pratiquement sans douleur aujourd’hui. La structure de sa vie (ses amis, ses loisirs) a changé. Ses perceptions (les conversations qui l’entouraient) ont changé. Son corps a changé à travers nos soins.

Tout ça pour dire qu’un symptôme peut être quelque chose de très puissant, pourvu qu’on choisisse de le voir ainsi.

Ou il peut être quelque chose de terrifiant contre lequel on se sent démuni et à la merci des docteurs.
Nous sommes là pour vous aider à transformer vos symptômes en énergie vers une meilleure qualité de vie.

Commentaires

commentaires

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

logo-V3Chiropratique-granby

SUIVEZ-NOUS:          

Mise-à-jour Santé et Qualité de vie
Chaque mois, de l'information pertinente et intéressante